Opéra de Paris - Palais Garnier

Opéra de Paris - Palais Garnier

J'ignore pourquoi cela m'ait prit autant de temps.

Pourtant, j'y suis passée tous les jours devant pendant plus d’un an et j'observais sont imposante carrure majestueuse, parfois scintillante, baignée par les rayons de soleil qui vont englober de lumière ses sculptures dorées... parfois maussade, sous la pluie d'hiver, laissant ressortir ses gris, mystérieuses créatures en pierre nous regardant d'un air si grave.

Le Palais Garnier - Vu de la terrasse Panoramique du Printemps Paris Haussmann

Le Palais Garnier - Vu de la terrasse Panoramique du Printemps Paris Haussmann

Pourquoi ai-je donc attendu si longtemps avant d'y entrer?

La curiosité ne manquait pas... pourtant je ne le faisait pas.

Cela m'a pris du temps avant d'admettre qu'elle m'intimidait.

IMG-5078.JPG

Le Palais Garnier ne m'intimidait pas simplement par sa grande présence... mais il m'intimidait pour ce qu’il représentait aussi. Comme si ce type d'art n'était pas pour moi, rêveuse de la “populace”... comme si cela n'était pas pour moi car je n’y avais pas droit. Un grand Goliath au visage lointain, pour lequel j'était bien trop petite pour exister.

IMG-5150.JPG

Ma petite nièce, qui habite en Province me dit : " Ah zia (trad "tata" en italien) ... j'aime tellement danser !" … et je lui offre un beau séjour parisien pour son anniversaire. C’est là où je me dis que voir un ballet lui ferait vraiment plaisir.

IMG-5068.JPG

A' l'époque, il y avait Onéguine. Je craignais de ne pas pouvoir la guider au mieux, et je lui dit que malheureusement c'était mon premier ballet... et que je n'aurais pas su lui donner plus d'informations.

Comme si je devais me "mettre au niveau".

IMG-5090.jpg

Mais en fait, Le Palais Garnier accueille tout le monde. Une fois passées ses grandes portes et ce spectacle permanent offert par sa façade, l'on y découvre un univers. Une sculpture vivante, avec un petit charme inspiré du baroque italien. Je m'y sens bizarrement à l'aise, attirée par le vestibule (plus cosy), alors que ma nièce elle part à l'exploration du grand foyer, dans lequel elle reste enchantée, surement à caise de son architecture lui rappelant la Galerie des Glaces à Versailles.

Sur les murs, on y trouves des statues bien gracieuses. Je découvre que elles représentent les qualités indispensable aux artistes des arts lyrique et choréographique.

Chaque centimètre offrait un détail sompteux, un pattern inspirant... bref c'était vraiment comme rebondir en arrière dans le temps!

IMG-5058.JPG

Une fois rentrées dans l'orchestre (et oui j'avais tout de même pris de belles places, car une collègue m'avait expliqué que pour les ballets c'est très agréable car l'on voit mieux les expresssions, les muscles, la fluidité), j'entends des voisin rouspeter sur le plafond repris en peinture par Chagal, autour du lustre. Perso, j'ai trouvé ça super intéréssant de voir le clash antre ancien et nouveau et fascinantes ses couleurs.

J'avais peur de m'ennuyer, car je n'avais absolument aucune connaissance sur les ballets... et incroyablement la troupe m'a envoutée, le temps s'est envolé... et oui, j'ai tout compris, et les livrets sont tellement complets que même quelqu'un qui n'est pas au taquet peut comprendre.

IMG-5080.JPG

Donc voilà, ne faites pas comme moi. Osez rentrer à l'Opéra. Emerveillez-vous devant un ballet, ou devant un chant lyrique. Emmenez-y les plus petits, c'est eux qui vous ouvrirons les yeux !

IMG-5081.jpg

J'étais vraiment triste d'avoir attendu longtemps pour rien. C'était bête... L'Opéra Garnier, c'est vraiment une belle découverte, certainement un budget si vous y allez pour des super places en spectacle, mais à faire au moins une fois dans votre vie parisienne ! Soyez curieux !

IMG-5064.JPG
BOUILLON PIGALE

BOUILLON PIGALE

ACCENTS Table Bourse

ACCENTS Table Bourse